Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Roms et Gadjé, même combat…

En Grèce, parmi les nouvelles mesures d’austérité prévues par la Troïka pour 2014, la plus scandaleuse concerne les terres agricoles. En effet, selon un barème à sept coefficients, un hectare de terre sera taxé entre 47,25€ et 236,25€. Cette nouvelle taxe concernera non seulement les producteurs d’agrumes ou d’olives mais aussi les particuliers qui cultivent une parcelle pour leur usage personnel.

Les 50 millions d’hectares cultivés en Grèce rapporteront sans doute un peu d’argent aux caisses de l’Etat, mais il est plus probable que la production agricole va s’effondrer et que les Grecs seront encore plus dépendants des grandes multinationales de l’agroalimentaire. Dans le contexte actuel de la crise, une telle taxation revient à interdire de culture la plupart des petits producteurs, à priver les particuliers d’une source alimentaire indispensable à leur survie. C’est une belle illustration du programme que les instances internationales (ONU, FMI, OMC, etc.) et la Troïka nous concoctent, avec un cynisme tel que la plupart des citoyens peinent à y croire. La Grèce est décidément le laboratoire idéal du Nouvel Ordre Mondial !

Roms et Gadjé, même combat…

“L’Ange Blond” : Maria, la petite Rom blonde est bien la fille d’une famille bulgare. Elle a été confiée à des Roms grecs, à l’âge de sept mois, par sa mère venue travailler à la cueillette des olives dans la région et qui ne pouvait s’en occuper. Depuis Maria semble avoir été bien traitée. Elle a été élevée comme une fille de la famille, elle est logée dans une maison et non dans un “camp”, elle a été suivie médicalement pour son strabisme. La seule chose que l’on puisse critiquer dans cette affaire c’est que l’adoption de Maria se soit faite hors du cadre administratif classique.

En attendant, nous avons eu droit à un déferlement de préjugés, de propos racistes, de contre vérités. La responsabilité des médias est écrasante : ce sont eux qui dès le départ et sans véritables informations précises ont opposé l’Ange blond aux diables noirs, les Roms. Ceux sont eux qui ont porté ce fait divers au niveau international, ce sont eux qui ont véhiculé la peur de ces “voleurs d’enfants”, ce sont eux qui ont mis en avant l’illettrisme des parents adoptifs, leur soi-disant marginalité, voire malhonnêteté. Le résultat de ce battage médiatique, c’est un fossé encore plus grand entre cette minorité et la population, c’est le placement de la petite Maria dans une institution bulgare. On peut sincèrement douter qu’elle y sera plus entourée, mieux soignée, plus heureuse. Les parents adoptifs sont toujours en prison préventive en attendant un procès pour enlèvement. Et tout cela parce que des policiers qui cherchaient des armes et de la drogue dans le quartier Rom, ayant fait choux blanc, se sont laissés aller à leurs préjugés racistes, en compensation !

Vous pouvez écouter sur Dailymotion l’interview de Saimir Mile, le président de l’association La Voix des Roms, sur BFM :

En rapprochant ces deux nouvelles, on constate que les mémorandums successifs qui ont mis la Grèce à genoux, atteignent les Roms comme les Gadjé*. Les premiers, par la politique sécuritaire, les deuxièmes par la politique fiscale. Dans les deux cas, le mobile est le même, enrichir les plus riches sur le dos des plus pauvres. Logiquement, les victimes devraient se rapprocher, s’allier, faire front commun. Les Roms vivent très souvent de la cueillette ou de la vente des produits agricoles, les petits producteurs disposent avec eux d’une main d’œuvre efficace et flexible. Au lieu de cela, la propagande médiatique monte les uns contre les autres. Quand donc Roms et Gadjé découvriront La Boétie et les mécanismes de l’asservissement volontaire !....

* Gadjé: mot de la langue romanès qui signifie paysans, sédentaires. Gadjo au singulier, gadji au féminin).