Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Incendie à Thessalonique (photo tirée du blog Okéanews).

Incendie à Thessalonique (photo tirée du blog Okéanews).

Des appartements ravagés par des bougies, des adolescents asphyxiés par des poêles à bois, des malades privés de respirateurs artificiels, des familles jetées à la rue faute de pouvoir payer les factures de ΔΕΙ (EDF grecque)... C'est la démocratie selon la Troïka, le progrès selon le néolibéralisme!...

Les blogs de nos amis Greek Crisis et Okeanews, ne cessent de relater les tragédies dues aux coupures d'électricité ordonnées par le gouvernement et qui touchent des milliers de foyers. Les statistiques officielles pourtant prudentes confirment qu'il ne s'agit pas d'accidents isolés: 2 535 700 citoyens plongés dans la pauvreté, trois millions sans couverture sociale, 64% des dépenses de l’État consacrées à la dette... Et des politiques qui cherchent désespérément une issue improbable.

Panagiotis Grigoriou, en visite au siège du parti Syriza (équivalent Front de Gauche français) a photographié une main hésitante, levée sur un clavier d'ordinateur à l'écran vierge. Belle métaphore de l'impuissance des partis, y compris des plus radicaux...

Plus optimiste, Okéanos nous raconte la belle histoire du maire de Zakynthos. Cette île a été largement médiatisée sous l'appellation "l'île aux aveugles" quand on y a découvert une quantité de personnes touchant des pensions d'invalidité pour cet handicap, dont quelques chauffeurs de taxi! Depuis, le maire a changé, remplacé par un certain Stélios Bozikis, qui a déclaré qu'aucun habitant de son île ne devra être privé d’électricité durant les fêtes de fin d'années et qu'il en prendrait les moyens.

La Grèce, c'est le capitalisme moins l'eléctricité!...

Ce maire n'en est pas à son coup d'essai: avec son équipe, il a créé des aides ménagères, un centre d'accueil pour femmes battues, un centre pour les enfants handicapés, une épicerie sociale qui nourrit 400 familles, une pharmacie sociale, un restaurant social, etc. Il projette aussi d'organiser le premier festival international multiculturel avec la participations des habitants de l'île et des immigrés.

Face au problème des coupures d'électricité intempestives, il demande à tous les maires du pays de s'organiser pour financer les raccordements au réseau, au moins durant les fêtes. Et si la municipalité de Zakynthos n'a pas de moyens suffisants, "il faut que nous le fassions, nous les citoyens" a-t-il déclaré. "Les communautés locales fourniront les solutions et les réponses à tous les problèmes et soutiendront les plus faibles. Samaras ne nous aidera pas, ni Tsipras, ni Merkel. Nous allons nous entraider et ne laisserons personne tomber."

La Grèce, c'est le capitalisme moins l'eléctricité!...

Saluons le courage de Stélios Bozikis! Et si vous entendez vos amis projeter un voyage dans les îles Ioniennes, dites leur d'aller embrasser Stélios en sa mairie!....

PS: Zakynthos, en français Zante, compte 41 000 habitants. L'île est réputée pour ses plages de sable fin au pied d'immenses falaises. Petite anecdote qui en dit long sur la mentalité des habitants: En 1944, les Allemands ont demandé au maire de la ville la liste des juifs en vue de leur déportation. C'est l'évêque orthodoxe qui remit la liste aux autorités..., contenant seulement deux noms: le sien et celui du maire!... Les 245 juifs de l'île, cachés dans la montagne, furent tous sauvés.

Tag(s) : #Grèce