Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mascarade balinaise...

La nouvelle nous est arrivée samedi soir aux infos d'ARTE: "Ils sont heureux, ils ont signé un accord pour la première fois depuis 1995". Les 160 pays membres se félicitent d'avoir atteint l'unanimité qui s'impose au sein de l'OMC. Et tous les médias, d'Arte au Monde, en passant par le Figaro, Libération, Le Point et consort, sont enthousiastes pour saluer l'exploit et citer les déclarations du Brésilien Roberto Azevedo (successeur de Pascal Lamy): "Nous avons réalisé quelque chose de très important, les habitants du Monde entier bénéficieront de l'ensemble de ce que nous avons conclu aujourd'hui..".

J'ai attendu vainement que Leila Kaddour, la présentatrice d'Arte, glisse une quelconque réserve. Mais rien n'est venu de la part de cette petite fille de harkis, ex journaliste du site afrik.com. Son sourire est resté aussi franc que celui de Nicole Bricq, notre ministre socialiste du commerce extérieur, qui représentait la France à Bali.

Comment se fait-il que personne (en dehors des incorrigibles membres d'ATTAC repris par Médiapart) ne rappelle que l'accord de Bali est en complète contradiction avec les propositions du G33, le groupe des 46 pays "en développement" dont l'objectif visait à leur permettre de soutenir les paysans et leur agriculture et de réduire les risques de famine? Comment se fait-il que personne n'explique que les garanties données à l'Inde et aux autres pays du G33 ne concernent que les "politiques de sécurité alimentaire" existantes à ce jour et ne pourront couvrir d'éventuelles nouvelles politiques? Comment ne pas imaginer un immense travail de lobbying des multinationales pour faire croire aux pays pauvres à la réalité de ces garanties, pour leur faire avaler qu'ils y gagneront?

Il ne faudra sans doute pas attendre longtemps pour voir ces garanties dénoncées devant l'Organe de Règlement des Différents de l'OMC. Les paysans pauvres du Tiers Monde se retrouveront donc à égalité de droits avec les grandes multinationales de l'agroalimentaire. Un rapport de l'OMC lui-même indique que 1% des entreprises d’import export concentrent 80% des exportations américaines. L'accord de facilitation des échanges tel que prévu par l'accord "historique" de Bali va logiquement profiter à ces multinationales et au secteur privé, alors que sa mise en œuvre va terriblement peser sur les budgets des pays les plus pauvres.

Les chiffres annoncés de 1000 milliards de dollars d'économie et de 21 millions de création d'emplois à l'échelle mondiale, sont totalement fantaisistes, n'en déplaise aux chiens de garde du néolibéralisme. Depuis des années, on constate que les décisions de l'OMC accroissent les inégalités, concentrent les richesses sur une minorité, exposent des millions de personnes à la faim. Quand donc dénoncera-t-on cette mascarade!.... Quand donc le Monde comprendra-t-il que la seule solution aux problèmes posés par le pouvoir financier est la "désargence"?....

PS: La conférence de Bali est la neuvième du genre et vise à faire aboutir le cycle de Doha, lancé au Qatar en 2001 et qui tend à libéraliser les marchés internationaux sans aucune restriction. La loi de la jungle érigée en progrès!....

Tag(s) : #Monde