Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'argent n'a pas d'odeur...?

Senhuile SA, une idée qui veut devenir réalité : cultiver dans le Sahel. Dieu que c’est beau ! Visiter le site de cette firme sénégalo-italienne. L’entreprise présente une vidéo alléchante, de jolies photos montrant un désert devenu verdoyant, des gens heureux plantant de l’arachide, des politiques se congratulant… Vive la civilisation, le progrès, la coopération entre pays du Nord et du Sud, l’humanitaire bizness...

L'argent n'a pas d'odeur...?

Toute médaille ayant un revers, allons voir ce qu'en disent les gens de là-bas, pas ceux du CAC 40, pas ceux du palais présidentiel du Sénégal, ceux de la province de Ndiaël, ceux qui vivaient jadis sur les 26 000 hectares loués par Senhuile.

Là, le discours change quelque peu. L'industrie agro-alimentaire reproduit une fois de plus toutes les erreurs de la révolution verte: de grandes cultures uniquement destinées à l'exportation, un usage immodéré des engrais et pesticides, l'éradication totale de toute culture vivrière, un asséchement programmé des nappes phréatiques, la mort annoncée de milliers de petits paysans...

Le projet n'est pas neuf puisque le bail date de 2011. Les 37 villages de Ndiaël, soit près de 9000 personnes, se sont regroupés au sein d'un collectif. Le 26 octobre 2011, deux paysans sont tués, des dizaines d'autres blessés lors d'une manifestation contre le projet. Qui nous en a parlé? Le projet quelque temps ajourné, a été ré-autorisé sur une zone pourtant protégée et classée réserve naturelle. Fini les jardins potagers, les 100 000 têtes de bétail d'un élevage semi-nomade, fini la vie sociale des villages. Pour tous ces arriérés, il y a suffisamment de bidonvilles autour des grands centres urbains. Et de quoi se plaignent-ils? Au lieu de trimer pour une misère, ils seront ouvriers agricoles...

Les habitants de Ndiaël ont grand besoin de notre solidarité et la réclament dans une pétition. Ils n'ont pas besoin de notre course effrénée aux profits monétaires qui nous fait préférer le soja transgénique aux prairies pour nourrir les vaches, l'arachide à l'huile d'olive pour nos fastfoods, qui nous fait cultiver de la patate douce pour la transformer en méthanol !!!

Oui, l'argent a une odeur, celle du profit des uns et de la famine des autres, celle du saccage de la biodiversité, celle de la folie....

Il traine encore sur la toile une ancienne page sur la réserve de Ndiaël. Les projets qui y étaient énoncés avaient meilleure odeur.

Tag(s) : #Coup de gueule.