Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Candidats musulmans à Bobigny
Candidats musulmans à Bobigny

L’UDMF (Union des Démocrates Musulmans de France) va présenter huit candidats aux élections départementales de Mars. C’est leur droit, puisque Mme Boutin a osé un précédent en créant en 2009 le PDC (Parti Démocrate Chrétien). S’il y a des démocrates chrétiens pourquoi n’y aurait-il pas des démocrates musulmans ! Ce n’est pas pareil, dites-vous ! Les citoyens français se réclamant du christianisme représentent 45% de la population, les musulmans 8%. Pourquoi alors n’y aurait-il pas 8% d’élus musulmans ?

Christine Boutin, chrétienne
Christine Boutin, chrétienne

Mais la question n’est pas là et je m’étonne que l’on en parle si peu, surtout après “l’affaire Charlie”. Spécialiser un parti politique dans un électorat se réclamant d’une religion, n’est-ce pas marquer fortement le particularisme de ses adhérents ? N’est-ce pas clamer haut et fort que la démocratie musulmane n’est pas tout à fait la même que la démocratie chrétienne et a fortiori que la démocratie athée ? À quand une CFTM (Confédération Française des Travailleurs Musulmans) ? Et si les travailleurs musulmans ont besoin de se démarquer par rapport aux chrétiens, les députés musulmans par rapport aux juifs, les croyants par rapport aux athées, quel est le mot qui colore l’autre, de démocratie ou de religion ? La démocratie devrait relier tous les hommes quelles que soient leur croyance ou leur non croyance et pourtant, on semble accepter sans broncher que la religion divise les démocrates en communautés bien distinctes. Florian Philippot, porte parole du FN, en a été tout émoustillé ! Najib Azergui (le fondateur de l’UDMF) lui donne une bonne occasion de crier au loup du communautarisme tout en caressant les bons musulmans dans le sens du poil. Le FN promu au rang de dernier défenseur de la laïcité ! On croit rêver…

Philippe Louis, CFTC
Philippe Louis, CFTC

Pour ne pas laisser ce champ libre au FN, il serait bon d’être un peu plus rigoureux dans nos analyses politiques. Je suis contre l’étalage de toute religion, que ce soit dans un parti, dans un syndicat, dans la vie sociale en général, sans crainte d’être traité d’islamophobe, de syndicalophobe, de sociophobe… Et ce n’est pas parce que je pense, avec Jean-Jacques Rousseau, que le vote pour des représentants politiques est antidémocratique par construction, que je vais négliger ce qui se joue dans la création de ce nouveau parti. La politique n’est pas soluble dans la religion, pas plus que la déclaration des droits de l’homme n’est soluble dans la charria ! (Voir la Déclaration des droits de l'Homme Islamique)

Tag(s) : #Politique