Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommet de La Valette
Sommet de La Valette

Les 11 et 12 novembre à La Valette (île de Malte), un grand sommet a réuni les représentants des pays européens et africains pour tenter de résoudre la crise des migrants. La seule solution annoncée a été la promesse du versement de 1,8 milliards d’euros pour inciter les populations africaines à rester dans leurs pays.

Étrange société dans laquelle nous vivons! À aucun moment les Européens n’ont soulevé les causes financières ayant induit cette migration massive. Et pourtant, n’est-ce pas l’appât de gains potentiels qui poussent les Occidentaux à dérouler le tapis rouge à certains “dictateurs”, puis à les renverser ? N’est-ce pas la recherche de profits financiers qui pousse les pays du Nord à exploiter les ressources minières de l’Afrique, à favoriser l’agriculture industrielle au dépend de l’agriculture vivrière ? À corrompre nombre de chefs d’État et de ministres africains pour le seul intérêt de nos industriels ? À écouler nos stocks d’armes après avoir laissé s’instaurer, voire suscité, des conflits ? À inonder l’Afrique de nos propres surplus tels que les poulets bretons qui sont vendus moins chers que le poulet local ? La liste des méfaits des pays européens est trop longue pour être exhaustive, et toujours pour l’argent, le profit financier…

Ce que l’argent a fait, l’argent peut le défaire, semblent dire avec une belle unanimité nos élus de tous bords et de tous lieux. Que vont devenir ces euros sensés réduire le nombre des migrants ? Une bonne partie disparaîtra immédiatement dans les poches privées de quelques politiciens véreux que l’on aura préalablement caressés dans le sens du poil à La Valette. Une autre partie arrivera dans les caisses d’Issayas Afeworki le tyran de l’Erythrée, principal pourvoyeur de migrants vers l’Europe. Dame, on comprend que ses citoyens ne pensent qu’à fuir l’enfer : fuir une police redoutable, fuir un service militaire à durée indéterminée (de 17 à 40 ans pour garçons et filles), fuir la famine qui guette quiconque n’est pas “protégé” par le pouvoir, fuir le bagne et la torture pour qui a prononcé un mot “malheureux”… Nul doute que les millions que le dictateur érythréen va recevoir de l’Europe amélioreront les conditions de vie dans les 314 camps de détentions du pays (pour 5 millions d’habitants, c'est un record !).

Issayas Afeworki
Issayas Afeworki

Ce qu’il restera pour le développement sera sans aucun doute partagé entre divers investissements proposés par des entreprises européennes, investissements qui gonfleront le chiffre d’affaire des investisseurs et appauvriront un peu plus les “bénéficiaires” de notre générosité…

Et pourtant, les solutions sont simples, connues, peu coûteuses, même dans un contexte capitaliste. On imagine assez bien ce que d'autres feraient de tout cet argent, les fermes Songhaï du Benin, du Libéria, du Nigéria, de la Sierra Léone, par exemple… Vous ne connaissez-pas Songhaï ? C’est normal. Ces fermes sont biologiques et locales, elles ont généré 600 millions CFA de bénéfice en 2013, mais au profit de l’Afrique. Aucun intérêt ! Allez tout de même voir l’article qu’en a fait Jeune Afrique.

Puisque l'argent est cause de cette barbarie, il devrait être interdit et les profits financiers avec lui. Et ça tombe bien, parce qu'aujourd'hui, c'est possible (techniquement en attendant que ce soit le cas politiquement!).

Tag(s) : #Argent