Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conspiration des Poudres, gravure du XVII°
Conspiration des Poudres, gravure du XVII°

Une oligarchie mondialisée prépare dans l’ombre un “Nouvel Ordre Mondial” dans le dos des politiques, des médias, des citoyens ordinaires ! Les juifs complotent pour éradiquer toutes les autres religions et prendre la main sur la finance mondiale ! Les musulmans veulent dominer le monde et utilisent pour cela le terrorisme, la propagande salafiste, le ventre de leurs femmes ! Les tours de New York ont été abattues par la CIA ! Les attentats de 2015 à Paris ont été commandités par Hollande, par les Juifs, par les Illuminati, par n’importe qui sauf ceux qui les ont commis !... Les complots possibles ne manquent pas et les propagateurs d’informations complotistes ont trouvé dans le Net un puissant support.

Les preuves ne sont pas nécessaires puisque le propre du comploteur est de brouiller les pistes. De ce fait, l’absence de preuves est la preuve ultime de l’existence d’un complot. Quand un avion s’écrase sans qu’aucune cause ne puisse être découverte, on peut imaginer que les boites noires introuvables ont été subtilisées par la CIA, que les agents du Mossad ont trafiqué l’appareil, que la compagnie et le constructeur de l’appareil nous cachent des pratiques douteuses, qu’un OVNI a piraté les données informatiques… Tout est possible puisque rien n’est démontrable.

Les complots (ententes secrètes entre plusieurs personnes) ont toujours existé, sous les termes de conspiration, conjuration, rumeur, cabale, et émaillent l’Histoire, depuis l’assassinat de Jules César aux attentats du 13 novembre en passant par la Conspiration des Poudres en 1605. Le ministère de l’Éducation Nationale prétend déconstruire les théories du complot qui polluent l’esprit de nos jeunes. Le site Conspiracy watch (observatoire du conspirationisme) se propose de lutter contre les dérives pathologiques du complotisme. France Inter consacre une heure aux “Ados à l’heure du complot” (dimanche 03 janvier 2016, 9h10-10h).

On peut sérieusement s’interroger sur l’efficacité de ces tentatives d’introduire de la raison dans des raisonnements abductifs (un raisonnement prenant une cause potentielle pour réelle sans démonstration). En effet, les théories complotistes partent toutes d’une cause possible : Le Mossad est techniquement capable d’envoyer des agents à Paris déguisés en djihadistes pour commettre un attentat avec la bénédiction du gouvernement français qui en tire à l’évidence un bénéfice électoral. Les médias appellent cela un “false flag”, en français “une opération sous fausse bannière”. Si l’on ne peut prouver la relation entre l’événement et cette cause possible, rien ne permettra non plus de l’invalider. Si la complicité du Mossad et des socialistes français était réelle, il est bien évident que toutes les précautions seraient prises pour que nul ne puisse découvrir le moindre indice sérieux. Les services secrets de la plupart des grands États en sont capables. Il est donc aussi simple de déconstruire une telle idée que de convaincre le Pape de l’inexistence de Dieu.

On peut alors se demander pourquoi tant de gens sensés se réfèrent à la théorie du complot, pourquoi ce concept émerge si souvent dans les discours politiques et dans les médias. Ne serait-ce pas que les propagateurs du concept ont trouvé là un moyen imparable de discréditer des opposants ? Une fois imposée l’idée que la recherche d’une responsabilité cachée relève du complotisme, qui pourra démontrer que les réserves de certains vis-à-vis des lobbies, des institutions internationales sont exemptes de ce syndrome ? Attaquez-vous au Traité transatlantique ou à l’Union Européenne et vous serez complotistes. Critiquez un think-tank néolibéral, c’est être complotiste. Une vérité qui dérange certains intérêts, telle que le réchauffement de la planète, peut très bien être efficacement mise en doute grâce au concept : le GIEC a faussé les rapports dans le but de faire peur aux gens ; certains scientifiques ont manipulé leurs chiffres pour plus de notoriété. Les climatosceptiques sont les seuls honnêtes gens dans ce panier de crabes en mal de légitimité politique ou de profits financiers…

Augustin de Barruel
Augustin de Barruel

Je complote, tu complotes, nous complotons par la barbichette. Celui qui rira aura une tapette ! Il y a des vérités, il y a des mensonges. Il y a des faits sans causes connues, des causes dont on ne saisit pas les effets. Il y a des savoirs, il y a des croyances. Il y a d’honnêtes gens, il y a des Machiavels qui œuvrent dans l’ombre, de paisibles gazelles et des hyènes sournoises. Et alors… Ce n’est pas parce que Hollande est capable de nous faire croire que son ennemi c’est la finance qu’il est capable de faire tuer une centaine de personnes pour monter dans les sondages ! Quoique…. Allons, vous voyez bien que le concept de complot est pervers, qu’il en dit plus sur ceux qui l’utilisent que sur ceux qui le subissent, qu’il embrouille plus qu’il n’explique. En psychiatrie, le complotisme est classé dans la catégorie des délires “paraphréniques”, celui qui utilise le complotiste dans celle des “pervers narcissiques”. La seule chose certaine, c’est que notre société souffre de profonds troubles psychiatriques, que la politique engendre la folie, que les intérêts financiers aliènent, c’est qu’avec le concept de complotisme (Augustin de Barruel, 1741-1820 en porterait la paternité), on nous roule dans la farine !!!

Tag(s) : #Réflexion