Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le temps perdu de la recherche…

Suite de l'intrusion chez J.L. Mélenchon...

Cocorico ! Le Laboratoire d’Annecy-le-Vieux de Physique des Particules (LAPP) vient de démontrer l’intuition d’Einstein vieille de cent ans (1915) : les ondes gravitationnelles existent bel et bien. On voit par là que le temps de la recherche fondamentale n’est pas celui d’un mandat électoral, et encore moins le cours terme de l’impératif économique. Alors que “La recherche du temps perdu” continue à faire la gloire de Marcel Proust, “le temps perdu par la recherche”, pour cause de restriction budgétaire, de sélection par la rentabilité, de privatisation du savoir, ne cesse de paralyser les chercheurs. Les intérêts commerciaux, le système des brevets, l’incompétence notoire des décideurs politiques en matière scientifique, brident ces chercheurs plus que ne l’a fait l’obscurantisme religieux du Moyen-Âge !

Seul un parti résolument à gauche, c’est-à-dire plaçant l’Homme et le Commun bien au-dessus des profits financiers, prendra le risque d’investir dans des travaux qui, par définition, n’offrent aucune garantie de résultat et mettent parfois un siècle avant d’aboutir ! Et cela tombe bien puisque l’expérience montre que les États en pointe dans la recherche sont toujours, et de plus en plus, ceux qui prennent le risque de l’innovation, qui parient sur “l’économie de la connaissance”. L’un des enjeux majeurs du siècle en cours est à n’en point douter celui du biomimétisme. La nature que nous avons longtemps voulu dompter est en fait le modèle que nous devons apprendre à suivre. Non seulement le vivant produit de la haute technologie sans aucun déchet, sans échanges monétaires, sans mettre l’environnement en péril, sans besoins énergétiques autre que les molécules d’eau et l’énergie solaire, mais en plus, la nature nous offre des systèmes de production et d’organisation sociale, autrement plus performants que les nôtres. Un simple bigorneau produit une céramique à faire pâlir d’envie la NASA ; les bactéries fertilisent la terre mieux que Monsanto ; aucune espèce ne met jamais une autre espèce en danger de disparaître. Le parti politique qui nous sortira de la crise sera biomimétiste ou ne sera pas !

Tag(s) : #Gauche