Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux armes, Citoyens….

Les petites communes de Rayssac et du Paulinet dans le Tarn cumulent les projets fous. A peine sorties de l’affaire de l'usine de compostage qu’une filiale de Véolia voulait leur imposer, les voilà aux prises avec un résident anglais de la région qui projette d’installer le plus grand centre d'entraînement paramilitaire d’Europe, un champ de tir pour que les bons Français puissent apprendre le maniement des armes de guerre, légalement et en toute sécurité. Le créneau est “porteur” et l’on peut supposer qu’il intéressera ceux qui sont désireux de lutter contre la menace djihadiste, de se préparer à la guerre civile que ces salauds de Nuit-Debout risquent de provoquer, de défendre le futur gouvernement Front National contre les assauts des gauchistes dégénérés, la juiverie financière et les migrants envahisseurs…

Le projet a retenu l’attention et le soutien des Ministères de la Défense et de l’Environnement et bien sûr, du maire de Rayssac qui voit là une bonne occasion de créer des emplois et de gonfler sa trésorerie. Tout semble donc légal, tant au niveau des armes qui seront mises à disposition du public, de l’encadrement qui saura prendre toutes les mesures de sécurité requises (des anciens militaires ce qui est un gage de sérieux), que du risque de voir émerger ces milices privées armées qui sont interdites en France depuis la loi du 10 janvier 1936.

Le 1er juillet à 20h30 est prévue en mairie de Rayssac une grande réunion d’information à laquelle nous convie l’équipe d’opposants qui s’est constituée et qui a déjà mis en ligne une pétition contre ce projet sur le Net. Ces opposants, dans le texte de leur pétition, relèvent essentiellement l’aspect écologique : nuisances sonores, déclin de la faune sauvage, risques d’incendie, impact sur le tourisme vert, sécurité des promeneurs… Soit…, et ceux qui adhèrent à cette sensibilité et croient au pouvoir des pétitions peuvent toujours signer.

Mais est-ce le principal danger du projet “Solgarde”, cette société anglaise qui veut faire de nous de bons petits soldats, et qui est dit-on, une première en France ? D’autres initiatives ont déjà été proposées dans ce sens, celle par exemple présentée sur le site "Egalité et réconciliation" (site d’Alain Soral) qui proposait un temps « de former, pour la modique somme de 200 euros, les citoyens responsables à la défense, au lien social et aux premiers soins". Il n’était pas là question d’armes de guerre réelles mais de survie… Soral en avait rêvé, la société Solgarde l’a fait !

Depuis des mois, notre gouvernement joue sur la peur et l’insécurité, appelant tous les Français à une union sacrée contre le terrorisme et pour l’amour de la police, criminalisant les manifestations à caractère social en tenant sur “les casseurs” des propos indignes d’une République, en banalisant l’état d’urgence, etc. Et le voilà qui autorise une activité paramilitaire, l’usage d’armes de guerre, au bénéfice d’une entreprise étrangère dont tout laisse à penser qu’elle véhicule la même idéologie et les mêmes pratiques qui ont cours aux USA. Dans un précédent billet consacré à la Journée Défense et Citoyenneté, j’avais déjà dénoncé les manœuvres de plusieurs de nos élus, pour réintroduire le Service Militaire, pour autoriser l’apprentissage des armes dans les écoles publiques et y distiller l’esprit de discipline et d’abnégation qui fait la force des armées. Il paraît aussi que Hollande veut relancer la Marseillaise obligatoire à l'école en 2017....

A force de nous faire peur avec des dangers de guerres (civile, religieuse ou révolutionnaire), à force de banaliser la violence institutionnelle et policière, à force de vanter les interventions de l’armée française en Afrique et au Proche-Orient et d’enterrer toutes les casseroles que trainent derrières elles ces forces d’intervention, nos bons gouvernants vont peut-être réussir à nous contraindre à l’usage des armes, comme au bon vieux temps de 14 ou de 39 ! Faute de solutions aux problèmes économiques, faute de légitimité populaire, faute bientôt de votants tant leur vote est méprisé, une bonne guerre relancerait cette vieille machine politique et financière dont les ratées deviennent chroniques…

Les écologistes du Tarn ont certainement raison quand ils nous préviennent des nuisances d’un champ de tir, mais ce n’est malheureusement pas ce qu’il y a à craindre de pire dans cette affaire qu’il nous aurions intérêt à suivre de près !

Tag(s) : #Coup de gueule