Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je n’ai jamais été un fan des vœux de fin d’année, tout en sacrifiant parfois à la tradition par pure civilité, ou par mimétisme. Il y a un peu d’esprit magique dans l’espérance que l’on exprime ainsi en souhaitant bonheur, paix, santé à ceux qui nous sont proches, comme si les souhaits que l’on formule pouvaient être prédictifs, pouvaient produire un effet réel. “Quand tu n’en peux plus d’espérer, tu crois” m’a dit l’Abbé Pierre un jour où je désespérais des puissants de ce monde ! Je n’ai pas cru aux mêmes choses que lui, mais je veux bien croire que “les soldats deviendront troubadours”, je veux “tenter, sans force et sans armure, d'atteindre l'inaccessible étoile”, ou suivre l’injonction de Lennon “imagine no possessions”…

Et c’est bien parce que j’imagine comme Lennon un monde sans possessions, c’est-à-dire sans plus “aucun besoin d'avidité ou de faim”, que je souhaite encore, à vous et au monde, d’admettre enfin que  le fric ne simplifie rien ; il a juste rendu payant ce qui était gratuit. L’argent complique la coopération et divise les hommes. C’est une fausse bonne idée qui a tout rendu toxique, les hommes comme leurs activités. Ce n’est pas un moyen d’échange du tout, c’est un moyen de pression et d’oppression qui rend la vie absurde !

Sans argent, plus de glyphosates dans les chocolats de Noël, plus de Fillon pour nous convaincre qu’il n’y a pas d’alternative, plus de lobbies pour corrompre les politiques, plus de pots de confitures pour les Lagarde, Cahuzac ou Tapie, plus d’armées pour défendre des zones pétrolières, plus de SDF dans les rues, de migrants dans les jungles… Alors, plus de gêne à souhaiter santé et bonheur à ceux qui croisent mon chemin, Καλή Πρωτοχρονιά au grec Panagiotis, Happy New Year à John,  Feliz año à Pablo, Glückliches neues Jahr à Frida et  Dioul mo wouri au Peul qui squatte pas loin d’ici…        

Tag(s) : #Désargence, #Société, #Coup de gueule.