Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), les dépenses militaires mondiales ont atteint le total de 1767 milliards de dollars en 2014. Il y a ainsi des informations qui tombent sans prévenir et laissent songeur. Ces chiffres sont fous et paraissent inimaginables, même lorsqu’on les ramène à des échelles qui nous sont plus communes. Divisons, par exemple, ces 1767 milliards par le nombre d’habitants sur la planète : 1767 md / 7md = 252 dollars (en euro, 235) par individu et par an, soit 0,64€ par jour.

                Je suis sûr qu’une famille vivant en-dessous du seuil officiel de pauvreté (actuellement fixé à 1,77€/jour) serait heureuse de recevoir directement et sans condition 1,77€ par jour et par personne, ou même les seuls 0,64€ correspondant à la part du budget militaire ! Et si l’on considère que l’urgence concerne essentiellement les 10% de la population mondiale qui vit en dessous du seuil de pauvreté et qu’il faudrait leur réserver cette somme, chaque individu en difficulté toucherait 10 fois plus, soit un minimum de 6,40€ par jour.

                Notre sécurité se paye donc malgré la misère d’une part conséquente de l’humanité, laquelle misère induit une violence potentielle inévitable, laquelle exige la progression logique des budgets sécuritaires, lesquels donnent de bonnes raisons supplémentaires aux humains de s’entretuer… 

                Et on voudrait nous faire croire que nos dirigeants politiques sont des personnes sensées, dévouées au bien commun, possédant les capacités en logique mathématique d’un niveau égal ou supérieur à celles d’un enfant de 10 ans, et à qui l’on peut raisonnablement confier des budgets d’État !  Mais les dirigeants politiques sont pour la plupart élus, ce qui signifie qu’ils nous représentent. S’ils nous représentent, c’est en effet parce que nous leur ressemblons, aussi nuls en logique mathématique qu’eux ! Chaque fois que nous exigeons d’être protégés des flux migratoires qui viennent empiéter notre petit domaine, chaque fois que nous réclamons l’éradication du terrorisme, chaque fois que nous tolérons le pillage d’un pays pauvre pour notre seul confort, que nous acceptons d’acheter un tee-shirt ou des baskets à des prix hors réalité, nous faisons comme le dirigeant politique qui signe un budget militaire : nous acceptons tacitement que notre bien-être, notre tranquillité, passent avant la survie de quelques millions de voisins…

               Et voilà une autre information qui apparaît sur mon écran : le rapport d’Oxfam nous annonce que les huit plus gros milliardaires du monde possèdent autant de richesses que 3,6 milliards des humains les plus pauvres. Je ne souhaite pas que le surplus des riches “ruisselle” vers les pauvres, mais plutôt que l’on rende impossible le scandale de laisser un individu se goinfrer en face de ceux qui manquent de tout. Mais là, je rêve. Les milliardaires existaient déjà dans la civilisation sumérienne (entre 3400 et 2000 av. J.-C.), depuis que les scribes ont inventé la comptabilité des échanges. L’humanité n’est pas capable de se réguler…

                Les millénaires passés à construire patiemment un monde comptable où tout s’achète, se vend et s’évalue, un monde qui rend payant ce qui pourrait et devrait être gratuit,  ces trois millénaires sont certainement la cause de cette cécité qui nous empêche de voir l’évidence : il faut licencier Ploutos et inventer une société sans pauvres, sans armées, sans argent…       

Tag(s) : #Coup de gueule, #Désargence