Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

" La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité,   

mais la protection de la minorité. "

(Albert Camus)

Un collectif est en train de se mettre en place pour inscrire dans la Constitution française un Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC). Tout porte à croire que le moment est venu de reprendre la parole, quand mettre sa voix dans l’urne n’est plus qu’une façon de la perdre, de devenir “aphone”. Ceux qui ont voté NON en 2005 s’en sont aperçus ! Une majorité de Français en ont assez de ces “représentants” qui nient l’autonomie du citoyen, qui traitent de populiste quiconque émet une opinion originale, qui choisissent pour nous sans aucun contrôle ni responsabilité.

Le RIC se déroulerait en trois phases :  

Phase 1 : l’initiative s’appuie  sur une plateforme internet sur laquelle tout citoyen ou groupement de citoyens peut déposer un projet de R.I.C. Toute proposition de R.I.C possédant le nombre de signatures requises, c’est à dire 1% des citoyens français majeurs (inscrits ou non sur les listes électorales), est transféré en phase 2. 

Phase 2 : le débat est organisé dans le cadre d’une infra

structure dédiée, composée d’un ensemble de salles publiques ouvertes dans chaque localité.

Phase 3 : la votation est organisée par le Ministère de l’intérieur. Le R.I.C est déclaré adopté si la majorité plus une voix a répondu Oui à la question posée,  sous réserve d’une participation égale ou supérieure à 50 % du corps électoral, (inscrits et non-inscrits).

Un lien internet permet de lire la présentation du projet, une charte référendaire, un formulaire pour rejoindre le collectif. Cela mérite de prendre quelques instants pour comprendre de quoi ce projet retourne, au besoin de le critiquer et de l’amender, de préciser l’écho qu’une telle modification de notre Constitution nous renvoie. Si un abstentionniste de toujours vous propose ici cette initiative, c’est parce que seuls des référendums peuvent nous rapprocher d’une démocratie directe, malgré toutes les réserves que nous a enseigné le vote sur le traité de Lisbonne, malgré les réserves que l’on peut formuler sur les majorités qui souvent se trompent !

Tag(s) : #Démocratie, #Référendum