Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

                La gauche peut-elle s'inviter sans risque dans des émissions télévisées du groupe Bolloré? Les insultes essuyées par le député LFI, Louis Boyard, dans l'émission de Cyril Hanouna sembleraient prouver que non. Oser évoquer les dégâts du groupe Bolloré en Afrique, relève de l'outrage! Mais le parti LFI a visiblement oublié le célèbre texte de Simone Veil sur les partis politiques dans Écrits de Londres: "La première fin, et, en dernière analyse, l'unique fin de tout parti politique est sa propre croissance, et cela sans aucune limite." Et c'est bien la croissance du parti qui motive la course vers les plateaux médiatiques les plus à droite. Pour récupérer quelques auditeurs, jusqu'où peut-on aller sans se perdre?... Voir

                Le club de Médiapart publie le témoignage tardif d'un appelé à la guerre d'Algérie. Au-delà de l'émotion et de l'empathie que l'on éprouve pour les jeunes inexpérimentés qui s'y sont fait piéger, il reste l'éternelle question: est-il possible de participer à une guerre sans risquer de cautionner les pires exactions? Non, et l'auteur de l'article le démontre. Il savait que son groupe pratiquait des séances de torture, que les "corvées de bois" étaient fréquentes, que des officiers pratiquaient le viol de gamines comme arme de guerre, mais il ne pouvait rien dire, au risque d'y laisser sa peau! Il était  donc complice, malgré lui, au point d'attendre un demi-siècle pour en parler. Dans le civil, son patriotisme s'appelle "non assistance à personne en danger". A l'armée, son humanité pour un gamin qui  piège des oiseaux pour manger, cela s'appelle "intelligence avec l'ennemi" (puni de mort avec dégradation militaire)… Voir

                Le capitalisme fonctionne comme Hanouna et comme l'armée: si tu y vas, tu collabores, tu cautionnes, tu renforces celui qui te détruit. La seule issue est de boycotter tout ce qui vient de Bolloré (des émissions de télé à l'huile de palme), ce qui vient de l'armée (tout service militaire), ce qui vient du capitalisme (l'argent et la marchandisation). Le problème, c'est que l'émission d'Hanouna est suffisamment verrouillée par des chroniqueurs aux ordres et par les spectateurs collabos, que l'armée peut nous emprisonner et nous fusiller au nom de son code militaire, que le capitalisme nous prive de toute sociabilité si nous sortons de son cadre… Voir

                Fallait pas y aller, Camarades!... Ni chez Hanouna, ni en Algérie, ni dans le Capitalisme…"Un homme ça s'empêche"  disait Lucien Camus, père d'Albert. Notre philosophe nous en parle dans son livre "Le premier homme", rappelant ainsi que l'objection au nom de sa conscience, le refus d'obéir à des règles iniques, de participer à des rituels barbares (fussent-ils médiatiques), est le principal signe de notre humanité!...