Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Débat sur la transition énergétique (suite 2)

NB: Si vous voulez revoir tous les billets d'un même sujet, tapez un mot clef dans la case "Recherche" en haut à droite au milieu de la mer ( débat, transition ou énergétique pour avoir les billets précédents sur le sujet.)

Depuis notre dernière visite, nombreux sont ceux qui ont rédigé des avis ou fait des propositions (plus de 12 pages). On y trouve des commentaires pertinents ou sans intérêts, des techniciens et des béotiens, des idées bateaux et des idées innovantes. Certaines remarques sont étonnantes, telle celle d'un énergéticien qui a demandé à EDF pourquoi la chaleur produite dans les centrales électriques (en attendant que l'on s'en passe) est évacuée dans les rivières et dans l'atmosphère alors que l'on sait parfaitement la récupérer. Chaque centrale nucléaire pourrait chauffer d'énormes quantités de logements gratuitement avec en sus un réchauffement climatique moindre. Réponse de EDF: "Les statuts de EDF l'empêche de vendre de la chaleur!" Un peu léger, non?

Quant à moi, cette ineptie made in EDF m'a inspiré la réflexion suivante:

"EDF et GDF ont traditionnellement été dans une logique de production centralisée et ont toujours limité soigneusement les productions individuelles, les circuits courts, les modes d’autonomie énergétique. Or il semblerait bien que l’avenir n’est pas dans un centralisme porteur de gaspillage, d’opacité, de déresponsabilisation. Il serait plutôt dans une production locale, consommée sur place, avec des moyens techniques et des infrastructures discrètes, respectueuses de l’environnement, contrôlables par le plus grand nombre.

Il se trouve que l’Etat est tout aussi centralisateur que les opérateurs historiques EDF-GDF et que rien ne changera en profondeur à moins qu’ils n’y soient obligés. On voit bien là qu’il s’agit d’un choix de société plus qu’un choix technique : centralisme ou autonomie locale.

Pourquoi parle-t-on si peu de micro-génération, de moteurs Stirling, de micro-centrales hydroélectriques ? Pourquoi est-il plus aisé de trouver sur le marché des énormes éoliennes industrielles que des petites éoliennes particulières ? Pourquoi le propriétaire qui couvre son toit de panneaux photovoltaïques doit vendre sa production à un opérateur et payer ensuite sa facture d’électricité ? C’est un problème de stockage dit-on chez ces opérateurs, ce qui est faux car on sait parfaitement transformer le surplus d’électricité en chaleur pour ensuite transformer cette chaleur en électricité quand la source première ne fournit plus.

Pourquoi ?.. Parce qu’un citoyen autonome et indépendant est plus encombrant qu’un citoyen dépendant d’un pouvoir (politique ou énergétique)".

Reste à savoir si nos gouvernants sont prêts à entendre cela ou s'ils consultent pour se donner des airs de démocratie...

Tag(s) : #Billets