Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Abdennour Bidar
Abdennour Bidar

Le philosophe Abdennour Bidar a publié dans Marianne (n°911, 3 10.2014) une lettre ouverte au monde musulman fort intéressante.

En résumé, A. Bidar nous dit : « L’Islam enfante un monstre prétendu État Islamique (DAESH) et tu dis « ce n’est pas moi » (Not in my name). L’Islam a créé Beauté, Justice, Sens, Bien, Paix. Mais DAESH est aussi sorti de ton ventre. Et cela parce que tu t’es réfugié dans le passé, avec la régression obscurantiste du wahhabisme ou que tu as suivi le pire de cet Occident caricatural et de son dieu argent. Qui sont tes Gandhi, tes Mandéla ? Où sont tes penseurs, tes mathématiciens, tes philosophes ? Tu as fait d’un Appel à la liberté, l’empire de la contrainte, une religion où rien de ce qui la concerne n’est discutable ! Mais qui veut l’entendre ? Ni le monde musulman, ni les média occidentaux… Tu n’es plus qu’un islam du passé dépassé, un islam dogmatique, formaliste, machiste, conservateur, un islam quotidien qui souffre et fait souffrir, qui étouffe les printemps arabes et la voix des jeunes, des femmes…

Jamais le droit de dire « je choisis mon islam » n’a été reconnu par l’islam officiel des dignitaires qui, au contraire, s’acharnent à imposer une doctrine unique, une obéissance totale aux piliers de l’islam…. Ce dogmatisme enferme les volontés, conditionne les esprits, entrave les choix personnels et tu t’étonnes d’aboutir au Jihad ! C’est pourtant simple, commence par réformer toute l’éducation que tu donnes à tes enfants. Tu ne peux plus reculer, tu ne peux faire moins que cela. Je crois en toi, je crois en ta contribution à faire demain de notre planète un univers à la fois plus humain et plus spirituel… »

Daesh est-il soluble dans la foi ou dans la raison?

A première vue j’applaudis à ce texte violent et salutaire. L’instant d’après, je me demande si Abdennour Bidar, tout philosophe qu’il est, ne s’est pas laissé abusé par un mythe, celui d’un islam humaniste et pacifiste qui aurait existé en des temps reculés, s’appuyant sur un texte aussi beau et syncrétique que les Évangiles ou la Bible. Dans le Livre de l’islam, comme dans celui de la chrétienté et du judaïsme, on trouve tout : la paix et la guerre, la libération de l’individu et sa soumission la plus totale, la croisade et la tolérance. Pourquoi alors s’étonner qu’il en sorte tantôt l’obscurantisme, tantôt les lumières ? Comment imaginer que les croyants de ces religions choisissent unanimement la part de soleil et en oublient la part d’ombre ?

Jamais je ne reprocherai à quelqu’un de croire, jamais je ne supporterai que l’on nous fasse croire. Jamais je ne refuserai d’admettre que les trois Livres recèlent des trésors d’humanité, jamais non plus je n’accepterai qu’en leur nom l’on exige, impose, ou même propose, la moindre chose qui sorte de la sphère privée. Entre l’État islamique, l’État juif, le Vatican, je choisis Moi, l’Autre, l’Individuel, et la liberté de choisir nos sources, nos émois, nos engagements, sans maître transcendant ou immanent !

Merci tout de même à Abdennour Bidar d'appeler ses frères musulmans à la raison, d’œuvrer pour une éducation humaniste, pour les printemps arabes, l'égalité des sexes...

Tag(s) : #Religions